Je pense comme une fille enlève sa robe
Scénographie et costumes

Chorégraphie : Perrine Valli
Création : Mains d'Oeuvres festival Faits d'Hiver 2009

A partir de cette phrase, Perrine Valli s’interroge sur la prostitution et sur la relation qu’il instaure entre le féminin et le masculin. Le corps prostitué devient un corps miroir à travers lequel l’homme et la femme se questionnent.
Que signifie l’acte de se dénuder? Et si le corps nu n’était plus alors un corps sans vêtements mais un corps sans limites?

- - - VIDEO- - -

(c) D.Thébert

(c) D.Thébert

(c) D.Thébert

(c) D.Thébert

(c) D.Thébert

(c) D.Thébert

(c) D.Thébert

(c) D.Thébert

(c) D.Thébert

(c) D.Thébert

(c) D.Thébert

(c) D.Thébert

(c) D.Thébert

(c) akatre